4 conseils pour obtenir un prêt hypothécaire

Certaines personnes ignorent complètement l’univers des prêts hypothécaires. Ils entendent parler de baisse des taux d’intérêt et de chute des prix des maisons et décident à la hâte d’accéder à la propriété. Mais le processus d’obtention d’un prêt immobilier diffère de l’obtention d’un crédit automobile ou de la location d’un appartement, et les candidats qui ne reconnaissent pas ces différences clés sont souvent déçues lorsqu’un prêteur refuse leur demande de crédit immobilier. Il existe un certain nombre de façons d’éviter cette déception.

Vérifiez votre pointage de crédit

Etonnamment, certains futurs acheteurs de maison ne revoient jamais leurs scores et leurs antécédents de crédit avant de soumettre une demande de prêt immobilier, en supposant que leurs scores sont assez élevés pour se qualifier. Et beaucoup ne considèrent jamais la possibilité de vol d’identité. Cependant, un pointage faible et la fraude de crédit peuvent torpiller une demande d’hypothèque car ceux-là ont un impact majeur sur les approbations de prêts hypothécaires.

En plus des exigences de pointage de crédit plus élevées, plusieurs paiements manqués, retards fréquents, et d’autres informations de crédit péjoratives peuvent entrainer un rejet de la demande de prêt. Payez vos factures à temps, réduisez vos dettes et surveillez les informations dans votre dossier de crédit. Un ménage dans votre historique de crédit et la correction des erreurs sur votre rapport de crédit sont la clé pour maintenir une bonne cote.

Prévoyez un budget pour toute la procédure

Les exigences pour obtenir un prêt hypothécaire changent souvent, et si vous envisagez de demander un prêt immobilier dans un proche avenir, soyez prêt à débourser de l’argent. Les prêteurs hypothécaires sont prudents : ils exigent maintenant un acompte en guise d’assurance supplémentaire. Les minimums d’acompte varient et dépendent de divers facteurs. Chaque prêteur établit ses propres critères. Visez un acompte plus élevé si vous en avez les moyens.  Cependant, les acomptes ne sont pas la seule dépense que vous aurez à effectuer. Faire valider votre demande de financement implique également les frais d’inspections de la maison, les évaluations, les frais de rapport de crédit, les frais de demande, et d’autres dépenses.

 

Gardez un emploi stable

Tout changement quant à votre statut d’emploi ou de revenu peut arrêter ou retarder considérablement le processus de prêt hypothécaire. Les établissements financiers approuvent votre demande en fonction des informations fournies dans votre dossier. Prendre un emploi moins bien payé ou quitter votre emploi pour devenir travailleur autonome risque de contrecarrer vos plans, et les banques doivent réévaluer vos finances pour voir si vous êtes toujours admissible au prêt.

Rembourser les prêts en cours et évitez tout nouvel emprunt

Moins vous devez à vos créanciers, mieux c’est. Vos dettes déterminent votre éligibilité à un prêt de logement, ainsi que le montant du capital que vous pouvez acquérir auprès d’un prêteur. Les banques évaluent votre ratio d’endettement avant d’accepter votre candidature. Si vous avez un ratio d’endettement élevé parce que vous avez beaucoup d’emprunts en cours, l’organisme de prêt peut refuser votre demande ou offrir un prêt hypothécaire moins élevé. Rembourser vos dûs et éviter de contracter un nouveau crédit avant de remplir une demande diminue votre ratio d’endettement et vous garantit un pret hypothécaire au meilleur taux.

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *